dimanche 9 septembre 2012

Le cinéma d'Éric Duvivier

Journée d'étude Medfilm : "À la croisée de la promotion, de la formation et du film expérimental médical : Éric Duvivier et la compagnie de production ScienceFilm (1950-2000)".

Date : vendredi 21 septembre 2012.
Lieu : université Paris Diderot, Grands Moulins, salle Pierre Albouy (685C/6e étage).
Coordination : Thierry Lefebvre (Université Paris Diderot), Christian Bonah (Université de Strasbourg), Vincent Lowy (Université de Lorraine).

"Pour cette nouvelle journée d'étude du groupe Medfilm, c'est l'œuvre d'un réalisateur et de sa compagnie de production qui sera l'objet d'étude. Éric Duvivier est l'auteur d'une ample filmographie, dédiée à la connaissance médicale et pharmaceutique, et le dirigeant de la société de production ScienceFilm. Entre 1950 et 1990, il réalise plus de 600 films médicaux, généralement financés par le mécénat des laboratoires pharmaceutiques. Son œuvre se situe à l'interface entre les stratégies de marketing de l'industrie pharmaceutique, le dialogue avec les grands patrons du monde médical et la création du film expérimental. Son art consiste à servir l'information scientifique grâce à un traitement cinématographique approprié. C'est cette démarche qui unit l'exposé clinique de Cœur et magnésium aux visions psychédéliques d'Images d'un monde visionnaire, ou aux divagations mélancoliques d'Autoportrait d'un schizophrène. C'est elle qui donne une cohérence, d'un film à l'autre, aux vues réalistes, aux compositions abstraites, ou encore aux mises en scène à la vocation d'enseignement de ses films. C'est pour cerner l'identité d'une maladie (psychiatrique, cardiaque, intestinale, etc.) qu'il mobilise sa puissance d'évocation des états intérieurs. Pour d'autres types de sujets, il peut privilégier la parole du patient, la surlignant d'un commentaire analytique au moment où il la met en scène. De cette façon, son œuvre combine indistinctement le registre du reportage à celui du film expérimental. C'est à partir de sa diversité stylistique remarquable que les contributions vont tenter d'en éclairer les contenus.
La présence d'Éric Duvivier permettra d'entendre son témoignage et son point de vue de réalisateur sur les évolutions du film médical.
La présence de Jean-François Renac, ancien responsable du fonds audiovisuel du Service du film de recherche scientifique (SFRS, devenu CERIMES), complètera ce point de vue avec le regard d'un producteur institutionnel.
Programme ici.

En partenariat avec le CERIMES. 
Le CERIMES, Centre de ressources et d'information sur les multimédias pour l'enseignement supérieur, est un service associé au CNDP, Centre national de documentation pédagogique, et placé sous la tutelle de la Direction générale pour l'enseignement supérieur et l'insertion professionnelle (DGESIP) du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Il prend la succession du Service du film de recherche scientifique (SFRS).

Le CERIMES se chargera de la captation des débats. Ceux-ci seront prochainement accessibles sur Canal U (vidéothèque de l'Enseignement supérieur).

La régie de Canal U pendant l'intervention
de Jean-François Renac (21 septembre 2012).

Intervention d'Éric Duvivier (au centre entre
C. Bonah et T. Lefebvre). Photo : Peggy Domeyne.

Un film d'Éric Duvivier parmi tant d'autres sur le site de Canal U : dans Une psychose en enfer (1994), le scénariste José-André Lacour revient sur le tournage du film inachevé de Henri-Georges Clouzot, L'Enfer (dont Duvivier conçut les effets spéciaux). Voici un extrait...

PS (fin novembre 2012) : Trois moments de la journée d'étude consacrée à Éric Duvivier le 21 septembre dernier sont désormais en ligne sur Canal U. On peut les consulter ici.



                                                     

Intervenants : Christian Bonah, Éric Duvivier, Thierry Lefebvre, Jean-François Renac.
Merci à Peggy Domeyne !

Les plus consultés depuis un an