mercredi 6 juin 2018

Alytes : Alain Dubois et la radio

Des champs à perte de vue. Parfois, un chevreuil effarouché s'éloigne en bondissant. Dans le ciel, une buse tourne patiemment. Et parfois, au détour d'une chemin, une croix de limite miraculeusement préservée apparaît au milieu d'arbres ancestraux et protecteurs.

Photo : Thierry Lefebvre.

J'apprécie ces longues escapades dans la nature. Paul Gadenne en évoquait de semblables au début de son premier roman, Siloé, que je suis en train de lire: "Ils circulaient ainsi pendant des heures, parfois toute la journée, en suivant des itinéraires imprévus [...]."
Il y a également la forêt, le chant des oiseaux, les petits mulots qui trottent, les scarabées nonchalants... Tout cela à une trentaine de kilomètres de Paris!
Soudain, une route départementale sectionne la forêt: un petit crapaud tente bien imprudemment de traverser le cortège des véhicules grégaires. J'interromps la circulation et aide le petit animal à rejoindre un fourré. Sauvé, mais pour combien de temps?

Ce petit crapaud fait partie de la familles des Alytidae. Je n'y connais pas grand-chose, mais j'ai eu récemment le plaisir d'écrire dans Alytes, la revue de l'International Society for the Study and Conservation of Amphibians dont le siège se trouve au département de systématique et d'évolution du Muséum national d'histoire naturelle. La secrétaire générale de la société, Annemarie Ohler, a eu en effet l'heureuse idée de consacrer le tout dernier numéro à la carrière de l'herpétologiste Alain Dubois, ancien directeur du laboratoire reptiles-amphibiens du MNHN et fondateur de cette revue spécialisée.


Alytes est née en 1982 et j'ai connu Alain Dubois deux ans plus tard. Nous animions à l'époque les soirées du samedi d'une radio locale parisienne disparue, Fréquence Libre. Que d'échanges au micro entre nous et les auditeurs! Nous en gardons tous deux un excellent souvenir.


Alain avait créé une sorte de double radiophonique, le professeur Saturnin Pojarski, dont il narra imperturbablement les aventures et la quête éperdue du "chaînon manquant" sur plusieurs stations: Carbone 14, Gilda, Fréquence Libre et Radio Libertaire (où je le remplaçais parfois dans les années 1990). Que de bons moments évoqués dans Carbone 14, légende et histoire d'une radio pas comme les autres, ou dans telle livraison des Cahiers d'histoire de la radiodiffusion.

Les informations sur ce numéro hommage (vol. 36, issue 1-4, 2018) d'Alytes sont disponibles ICI.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire