mardi 3 novembre 2015

Le "C-Curve" d'Anish Kapoor retourne en Grande-Bretagne

Chef-d'œuvre de la catoptrique imaginé par Anish Kapoor en 2007, le C-Curve a enchanté les visiteurs des jardins du château de Versailles pendant cinq mois.
Installée symboliquement en contrebas de la galerie des Glaces, cette œuvre monumentale en acier inoxydable, de 7,70 mètres de long et 2,20 mètres de haut, avait été fixée le 27 mai 2015 sur un socle de béton, par une équipe aguerrie de Mtec, entreprise britannique spécialisée dans la manipulation, l'installation et le transport des œuvres d'art.

Caisse de transport d'un demi-miroir (fin mai 2015).
Photo : T. Lefebvre.

Le dispositif, composé en pratique de deux demi-miroirs concaves/convexes, a été démonté hier après-midi par la même équipe, avec un luxe inouï de précaution. Solidement fixés sur le béton à l'aide de rivets spéciaux qu'il a fallu scier, les deux éléments ont été ensuite désolidarisés l'un de l'autre, puis déposés, au moyen d'un camion-grue, dans deux caisses spécialement conçues pour leur transport.

L'équipe de Mtec étaye un des demi-miroirs avant de le désolidariser du second.
Photo : T. Lefebvre.

Un des demi-miroirs a été précautionneusement déposé dans sa caisse de transport.
Photo : T. Lefebvre.

Chapeau les artistes ! En espérant vous revoir un jour en France !

Post-scriptum (juin 2016) : À lire sur Cairn : 
Thierry Lefebvre, "Pour Kapoor. Exposition “Anish Kapoor Versailles” (9 juin-1er novembre 2015)", Sociétés & Représentations, n° 41, printemps 2016, p. 205-213.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire