mercredi 27 mai 2015

Trou noir en formation à Versailles ("Descension" - Anish Kapoor)

Aujourd'hui, premiers essais du "vortex" foré par l'équipe d'Anish Kapoor (parmi lesquels un représentant de "MDM Props Limited") entre le bassin d'Apollon et le Grand Canal, en présence de l'artiste et du commissaire d'exposition Alfred Pacquement.

Remplissage de "Descension"sous les yeux de l'équipe.
Photo : T. Lefebvre.

L'eau a été prélevée du bassin d'Apollon au moyen d'une pompe Honda WT-D40, tandis qu'une hélice inversée de la société Hercules Hydraulics Ltd, commandée à distance, générait le tourbillon. L'effet est d'ores et déjà hypnotique, en attendant les derniers ajustements : hauteur de l'eau, vitesse de rotation de l'hélice, pose des garde-fous, la restauration du gazon et la coloration finale en noir. L'œuvre s'intitule Descension.
Inauguration le 7 juin 2015.

L'équipe peut être fière de cette remarquable prouesse technique!
Et un grand merci à Anish Kapoor pour m'avoir permis d'assister à ce grand moment! C'était un bonheur d'échanger avec lui et de le voir si radieux!


Lancement de la turbine et premiers essais du "vortex" sous les yeux de Kapoor.
Photo : T. Lefebvre.


Post-scriptum du 10 novembre 2015 :

L'exposition "Kapoor Versailles" est terminée depuis neuf jours. Elle était malheureusement temporaire et la cuve en béton armé de Descension est logiquement en cours de destruction, comme on peut le constater ci-dessous.

Destruction en cours de Descension
Au premier plan, installation pour le drainage du sol.
Photo : T. Lefebvre.

Le démontage de C-Curve s'est déroulé dès le 2 novembre 2015 (voir ici).
Celui de Sectional Body preparing for Monadic Singularity a eu lieu le 4 novembre 2015.
Dirty Corner est toujours en cours de démontage... Plus d'une centaine de pièces métalliques de 300 à 400 kilogrammes chacune ! Tous les rochers de l'installation (10 à 30 tonnes chacun!) sont retournés à Londres.

Post-scriptum (juin 2016) : À lire sur Cairn : 
Thierry Lefebvre, "Pour Kapoor. Exposition “Anish Kapoor Versailles” (9 juin-1er novembre 2015)", Sociétés & Représentations, n° 41, printemps 2016, p. 205-213.

samedi 23 mai 2015

Anish Kapoor à Versailles

Depuis quelques semaines, Anish Kapoor a investi le Tapis vert du jardin de Versailles pour y installer une œuvre monumentale dont il a le secret. Son titre : Dirty Corner. L'ensemble est un chaos de pierres et de terre, au centre duquel trône une immense et mystérieuse sculpture en acier rouillé d'une soixantaine de mètres de long.

Plus en aval, il est possible d'assister au forage de son futur Descension, entre le bassin d'Apollon et le Grand Canal (voir ici).

Nous nous efforçons de suivre, à intervalles plus ou moins réguliers, l'évolution de cet étonnant "work in progress" et son formidable chantier...

Il n'est pas rare d'y croiser le plasticien en personne.


Anish Kapoor supervisant l'agencement de son "Dirty Corner".
Photos : T. Lefebvre.



Post-scriptum (juin 2016) : À lire sur Cairn : 
Thierry Lefebvre, "Pour Kapoor. Exposition “Anish Kapoor Versailles” (9 juin-1er novembre 2015)", Sociétés & Représentations, n° 41, printemps 2016, p. 205-213.

mercredi 6 mai 2015

L'eau perdue du Paradis

Avec Cécile Raynal et grâce à l'obligeance de Christian Lacour, nous continuons à proposer aux lecteurs férus de régionalisme quelques rééditions d'ouvrages et brochures oubliés, témoignant de l'époque lointaine du thermalisme triomphant.

Après la Notice sur les étuves romaines de Plombières du Dr Joseph Achille Daviller (1887) et St-Pé-d'Ardet et ses environs de Pierre Agasse (1906), tous deux réédités fin 2014 et début 2015, voici :

La Parfaite Eau de Table du Dr Ernest Monin (1900).


Chacune de ces rééditions est précédée d'une présentation inédite :

- "Joseph Achille Daviller, médecin thermal à Plombières" ;
- "Le rêve thermal de Pierre Agasse" ;
- et désormais : "L'eau perdue du Paradis".

dimanche 3 mai 2015

De retour de Reims


Cette semaine se déroulait à Reims le 140e congrès du Comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS), où nous avons donné deux communications. Comme d'habitude, le congrès fut riche en découvertes et surprises.

On retiendra tout particulièrement la projection-conférence nocturne de Patrick Demouy en la cathédrale Notre-Dame, avec accompagnement par les grandes orgues et un thème parfaitement approprié : "Les images du sacre des rois et reines de France aux XIIIe et XIVe siècles".

Préparatifs de la conférence (28 avril 2015).