jeudi 5 janvier 2012

Nouveau


Communiqué de presse Paris | 5 janvier 2012 

À paraître le 18 janvier 2012
Carbone 14 : légende et histoire d’une radio pas comme les autres
de Thierry Lefebvre Ina Editions, dans la collection « Médias histoire » Prix public : 20 €

L’élection de François Mitterrand à la présidence de la République en mai 1981 et le changement de majorité qui s’ensuivit signèrent la fin de la ′′bataille des radios libres′′. Profitant de l’′′état de grâce′′, de la brèche laissée béante par l’échec de la répression giscardienne et de la ′′tolérance′′ prônée par le nouveau ministre de la Communication Georges Fillioud, de nombreuses stations virent le jour un peu partout en France et se lancèrent dans l’aventure de la FM.
La stabilisation de ce paysage radiophonique ne se fit pas en un jour. La bande FM parisienne dut attendre près de trente mois avant de voir sa situation se consolider. Un très long laps de temps durant lequel deux lois furent successivement promulguées et une autorité de régulation (dite Haute Autorité de la communication audiovisuelle) instaurée en décembre 1982.
Certaines radios, finalement peu nombreuses, profitèrent de ce long vide juridique pour aller parfois très loin. Ce fut le cas de Carbone 14, née à Paris le 14 décembre 1981 à l’initiative d’un turbulent publicitaire et saisie sans ménagement le 17 août 1983. Elle fit partie de ces très rares stations qui, du fait même de leurs agissements et du caractère éphémère de leur activité, sont entrées d’emblée dans la légende.
Carbone 14 est même probablement un cas unique en France : pour de nombreux quadra- et quinquagénaires, le nom même de cette station cristallise une conception mythifiée de la radio libre. Les pseudonymes de ses animateurs, qu’il s’agisse de Jean-Yves Lafesse, Supernana, David Grossexe, Robert Lehaineux ou encore Madame Globo, ont donné naissance à une véritable mythologie, tandis que le ton inimitable de ses émissions- phares, « Le T’auras du boudin show », « Lafesse merci », « Poubelle Night » ou encore « 50 millions de voleurs », résonne encore aux oreilles des nostalgiques.
Pour la première fois depuis trente ans, un ouvrage tente de percer les nombreux secrets de Carbone 14, « la radio active ».

Thierry Lefebvre est maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’université Paris-Diderot. Historien des médias, du cinéma et des sciences médicales, il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont La Bataille des radios libres, 1977-1981 (Nouveau Monde / Ina, 2008), prix de la recherche du Comité d’histoire de la radiodiffusion.

Contact presse :
Laure de Lestrange 01 49 83 26 68 ldelestrange[at]ina.fr

2 commentaires:

  1. Bonjour Thierry,
    J'ai hâte de lire ça. Bonne année 2012 avec ou sans fin du monde.

    RépondreSupprimer