vendredi 20 janvier 2012

"Ballet botanique" à la BnF le jeudi 16 février 2012

Les pionniers du cinéma scientifique sont souvent aussi des créateurs de visions inédites. Médecin et biologiste, Jean Comandon a inventé des dispositifs destinés à observer l'invisible dans le vivant : l'ultra-rapide, l'ultra-lent, le radioscopique.
Il y a cent ans, grâce à lui, le public des salles de cinéma pouvait assister ainsi aux plus fascinants des spectacles. Dans ses films, on voit les micro-organismes se livrer à des combats effrénés. Les végétaux filmés à très petite vitesse sur de longues durées cessent d'apparaître immobiles ; en un saisissant raccourci de quelques dizaines de secondes, les fleurs s'épanouissent, se livrent dans leur plénitude puis se flétrissent. La valeur artistique de ces séquences a été très tôt saluée. Dans les années vingt, la cinéaste d'avant-garde Germaine Dulac a vanté en elles un lyrisme abstrait, la première incarnation d'un "cinéma pur".
La restauration de près de 300 films de Comandon par les Archives françaises du film représente une occasion exceptionnelle de redécouvrir son cinéma. Elle permet aussi de le faire dialoguer avec la création d'aujourd'hui, notamment avec Planet Z de Momoko Seto, court-métrage expérimental sélectionné à la Berlinale en 2011, qui repose sur la technique du "time-lapse" popularisée par Jean Comandon.

14h30-16h : "Jean Comandon, son œuvre et sa postérité". Avec Thierry Lefebvre, Béatrice de Pastre, Roxane Hamery.
16h30-18h : "Aux origines du “time-lapse”". Avec Momoko Seto, Vincent Fleury, Thierry Lefebvre.

Projection de Planet Z, film remarquable de Momoko Seto (2011).

Cette journée d'étude sera suivi d'un "Ballet botanique", projection exceptionnelle de films de Jean Comandon, avec accompagnement musical au vibraphone de Benoît Alziary (du groupe Magma).

À cette occasion, lancement de l'ouvrage Filmer la science, filmer la vie. Le cinéma de Jean Comandon (sous la direction de Béatrice de Pastre avec la collaboration de Thierry Lefebvre), Éditions du CNC, 2012, 500 pages, 29 euros.

Ça se passera dans le petit auditorium (hall est) de la BnF. Entrée libre.

PS : En parallèle se tiendra, du 15 février au 24 mars 2012, l'exposition "Innerspace. Jean Comandon / David Douard" au centre d'art et de recherche Bétonsalon (9 esplanade Vidal-Naquet, 75013 Paris). Nous reviendrons ultérieurement sur cette exposition.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire