mardi 29 novembre 2011

Sortie le 18 janvier 2012


Titre définitif : Carbone 14 : Légende et histoire d'une radio pas comme les autres (INA Éditions). 220 pages + 32 pages d'illustrations. En pré-commande ici.

"Née à Paris le 14 décembre 1981 à l’initiative d’un turbulent publicitaire, saisie sans ménagement le 17 août 1983, Carbone 14 fut sans doute la plus extravagante des radios libres de la seconde génération, mais également l’une des plus écoutées.
Les pseudonymes de ses animateurs, qu’il s’agisse de Jean-Yves Lafesse, Supernana, David Grossexe, Robert Lehaineux ou encore Madame Globo, ont donné naissance à une véritable mythologie, tandis que le ton inimitable de ses émissions-phares – Le T’auras du boudin show, Lafesse merci, Poubelle Night, 50 millions de voleurs – résonne encore aux oreilles des nostalgiques.

Pour la première fois depuis trente ans, un ouvrage tente de percer les nombreux secrets de Carbone 14."

mercredi 23 novembre 2011

Carbone 14 dans "Les Inrockuptibles"

Nouvel article sur Carbone 14 - "fréquence infréquentable" - dans Les Inrocks du 23 novembre 2011. Très en verve, l'auteur (Pascal Mouneyres) évoque, à travers le film que Jean-François Gallotte et Joëlle Malberg consacrèrent à cette station, "[...] l'animal sonore [qui] enfle, monstrueux, devient incontrôlable", ou encore "une hystérie micro-collective entre nouba-punk et derniers soubresauts épicuriens avant la fin du monde". Visiblement, le "météore" Carbone 14 fait toujours fantasmer, même si la réalité est probablement plus prosaïque.

Extrait : "“Nous découvrons alors, comme une grande partie de la population, que la parole a une puissance inimaginable, d'où notre énergie”, raconte Jean-François Gallotte, coréalisateur du film. “Carbone 14 était comme une zone d'autonomie temporaire, poursuit Thierry Lefebvre, historien des médias. Dans une période de structuration de la FM, il était inconcevable qu'elle puisse perdurer... Carbone était certes une réaction contre le ton convenu des radios d'avant 1981, mais aussi celles d'après... Celles qui attendaient la régulation et veillaient à rassurer avant de passer devant les commissions.”"

Le DVD est toujours dans les bacs et le livre ne saurait désormais tarder...

lundi 21 novembre 2011

"La Bataille des radios libres" dans "NVO"

Paru dans la Nouvelle Vie Ouvrière (NVO, magazine de la CGT) du 4 novembre 2011, un article de deux pages de Dee Brooks porte sur les "Trente ans de radios libres". Il y est question des débuts du mouvement, des radios de lutte... mais aussi de La Bataille des radios libres.

Extrait : "“Ainsi, pendant quatre années, des expériences ponctuelles, vite réprimées, vont se multiplier”, précise Thierry Lefebvre dont l'ouvrage se lit comme un roman à suspense. “Les radios s'entraident, on débroussaille aussi le terrain juridique, mais il faut sortir de cette logique de jeu de cache-cache entre émissions illégales et répression.” [...]"

En note, il est signalé qu'un coffret consacré à LCA (Lorraine Cœur d'Acier) "paraîtra en 2012 en partenariat avec NVO".
À ce propos, rappelons le beau documentaire d'Isabelle Cadière, produit en 2010 : Radio Lorraine Cœur d'Acier, la parole libérée.

mercredi 16 novembre 2011

Carbone 14 dans "Libération"

Deux grandes pages dans Libération hier (Isabelle Hanne, "Carbone 14, la radio qui vous enculte [sic]").

Extrait : "Ça, c'est de l'alchimie : transformer une radio municipale à la botte de la mairie RPR du XIVe arrondissement parisien en un laboratoire incroyablement trash, déconneur, créatif et drôle. Carbone 14 aurait 30 ans ces jours-ci, n'eût été son interdiction moins de deux ans après sa naissance. Pour célébrer cet anniversaire, sortent un DVD, Carbone 14, le film, réalisé par Jean-François Gallotte et Joëlle Malberg, et un livre, Carbone 14, histoire d'une radio mythique, de l'historien Thierry Lefebvre."

Pour rappel et pour répondre aux demandes que je commence à recevoir, le livre arrive bientôt (début 2012). Son titre définitif : Carbone 14, légende et histoire d'une radio pas comme les autres.

Un petit extrait du livre choisi au hasard :

"Le 12 avril 1983, la Haute Autorité de la communication audiovisuelle attribue leurs fréquences officielles aux radios parisiennes autorisées. Le 97,2 MHz échoit au regroupement Fréquence Gaie/Ark-en-Ciel/Pink Radio. Le compte à rebours est désormais déclenché : les stations n'ont en principe que deux mois pour se mettre en conformité avec leur cahier des charges. L'étau se resserre un peu plus autour de Carbone 14, puisque, comme l'indique Renaud Revel dans Le Matin de Paris du 13 avril, "TDF va commencer dans les jours qui viennent à constater les contraventions aux décisions des neuf sages" (Carbone 14, légende et histoire d'une radio pas comme les autres, chapitre 22 - "La radio "zombie"").

dimanche 13 novembre 2011

Carbone 14 dans "Le Monde"

Page 30 du supplément Télévisions du Monde, un article intitulé "Trois jours de délires à Carbone 14, il y a trente ans", signé par Martine Delahaye à l'occasion de la sortie du DVD de Carbone 14, le film (Jean-François Gallotte, Joëlle Malberg) chez les Mutins de Pangée.
Extrait : "Chercheur, auteur du livre Carbone 14, histoire d'une radio mythique, qui doit bientôt sortir chez INA Éditions, Thierry Lefebvre relève l'inventivité particulière de Carbone 14, à cette époque de l'après-1981, alors que les nouvelles radios foisonnent. “Ce qui va faire la réputation de Carbone 14, note-t-il, c'est son choix de la provocation, ses coups montés, ses bluffs, ses supercheries, façon “J'embrouille l'auditeur”. Quant à son côté débridé sur la question sexuelle, il est totalement nouveau à l'époque. Et celle qui va pousser le bouchon le plus loin, c'est Supernana.” [...]"

Carbone 14, légende et histoire d'une radio pas comme les autres sortira en pratique en janvier 2012.

Signalons qu'un autre ouvrage est d'ores et déjà en préparation sur le thème de la libération des ondes. Après l'épopée de La Bataille des radios libres et la monographie de Carbone 14, légende et histoire d'une radio pas comme les autres, il s'agira cette fois d'une toute autre approche. Rendez-vous en 2013...

jeudi 10 novembre 2011

Quelques interventions pour mémoire

À signaler quelques (courtes) interventions dans les médias hier 9 novembre pour les "trente ans des radios libres" (dixit) :
- France Inter (journal du matin, Nour-Eddine Zidane) ;
- France 3-Île-de-France (journal de la mi-journée, Yvan Hallouin) ;
- France Info ("Info Média", Céline Asselot).
Également ce 10 novembre :
- France Culture ("Le Choix de la rédaction", Sophie Delpont).

Un podcast est par ailleurs disponible sur le site de Radio Laser (excusez le petit lapsus - 1988/2008 - a un moment donné, mais c'est fatiguant de parler, parler, parler)...

Par ailleurs, le DVD de Carbone 14, le film est enfin sorti !

mardi 8 novembre 2011

Les radios libres, illégales et impertinentes

"Elles étaient d'abord dans l'illégalité. Depuis 1945, le régime du monopole règne sur les ondes radiophoniques avec des radios d'État, même si dans les territoires limitrophes (Luxembourg, Monaco...) ont été créées des radios dites "périphériques" (Europe 1, RMC, RTL). "Sur le sol français, des radios qui ne respectaient pas la règle vont se faire appeler radios libres à partir de 1977. Elles vont émettre de manière irrégulière : elles sont poursuivies par la justice ou leurs ondes sont parfois brouillées", explique Thierry Lefebvre, auteur de La Bataille des radios libres (Nouveau Monde Éditions) et de Carbone 14, histoire d'une radio mythique (L'Harmattan/INA), qui va sortir dans quelques semaines."

La suite de cette interview, réalisée par Joël Métreau pour 20 minutes (la première d'une longue série à paraître dans les prochains jours), se trouve ici. La référence exacte du livre est : Carbone 14, légende et histoire d'une radio pas comme les autres (INA Éditions).

À noter que l'illustration de l'article de 20 minutes représente le studio de Carbone 14 au CNIT, à l'occasion du Salon nautique en janvier 1983. L'animateur principal, malheureusement non présent sur la photo, était Luculus. On reconnaît en revanche :
- 2e en partant de la gauche, apparemment Bonux ;
- et 4e, Jean-Yves Lafesse bien entendu. Il quittera Carbone 14 quelques jours plus tard.